Les conflits dans une copropriété : comment les gérer ?

La vie dans un appartement est sans aucun doute très différente de celle dans une maison. Dans les copropriétés, on partage nécessairement des espaces communs avec les voisins, des espaces autrement entretenus et utilisés par toute la communauté qui habite le bâtiment. C’est également le cas d’autres activités de la vie quotidienne, tel que les réunions ou le travail, la communauté tout entière est toujours impliquée, c’est pourquoi les inévitables frictions des relations humaines se manifestent rapidement et dégénèrent en conflits. Et bien que les règles de copropriété existent, il arrive parfois que l’intervention d’un spécialiste du droit de la copropriété soit nécessaire pour mettre fin aux problèmes.

La résolution des conflits : une tâche qui incombe au syndic

Le fondement d’une coexistence saine dans une communauté se base sur l’existence de règles claires et que les résidents sont disposés à respecter. Maintenant, si cela n’est pas établi, on doit connaître et appliquer les ressources disponibles du droit de la copropriété pour résoudre les problèmes et les malentendus. Il est en général du devoir du syndicat de copropriété de connaître et d'appliquer les ressources fournies par la loi pour résoudre les conflits pouvant surgir entre les résidents d'un immeuble, lorsque l'engagement des copropriétaires est rompu, afin de respecter scrupuleusement les règles qui les régissent. Cependant, si le cas s’avère plus complexe, cette partie peut également envisager l’assistance d’un avocat du droit de la copropriété pour particuliers et professionnels.

La mise en place d’un règlement strict

Le règlement sur la copropriété est un document normatif ayant pour objet de réglementer la coexistence et la gestion des copropriétaires, notamment en ce qui concerne les dépenses communes, l'utilisation des espaces et des biens communs, la propriété des animaux domestiques, etc. Par conséquent, ce règlement vise à régir les relations de voisinage dans les immeubles et les copropriétés, dans des domaines tels que la possession d'un animal de compagnie, et d'autres tels que l'émission de bruits gênants, les horaires de célébration, l'utilisation des jardins, l'utilisation des piscines… Pour garantir l’efficacité de la conformité avec les matières réglementées, des amendes peuvent être prévues pour les cas de non-conformité, qui peuvent être contenus dans le même règlement, ou peuvent être fixées par le juge au tribunal de police.

Consulter un avocat pour conformer le règlement selon la loi

Le meilleur conseil lors de la rédaction d'un règlement de copropriété immobilière est de consulter un avocat du droit de la copropriété pour élaborer le règlement. Mais il sera également très important de prendre en compte tous les points de conflits éventuels pouvant survenir entre copropriétaires, dans les domaines les plus divers. Des questions, allant des visites aux dispositifs de sécurité, en passant par le respect, devraient aussi être considérées lors de l'élaboration d'une réglementation spécifique et précise, afin d’éviter autant que possible les conflits et de pouvoir résoudre rapidement ceux qui peuvent être résolus. Tous les membres de la copropriété devront ensuite être informés de tous les changements opérés suite à l’établissement de ce règlement.