Les Parisiens ont bien de la chance d'avoir un juriste comme ça à disposition !

En effet, ceux qui résident sur Paris et ses environs ont la chance de pouvoir profiter de la présence d'une très grande avocate, connue et reconnue dans le métier, en la qualité de Maître Valérie Smadja ! Une juriste qui a su défendre efficacement tous ses clients devant le parquet et qui a cette réputation incroyable de ne jamais perdre un procès, et de toujours trouver la meilleure solution pour soit donner la victoire à son client, soit trouver la solution idéale pour combler tout le monde au moyens de compromis ou de concessions. Pour en savoir plus sur son palmarès, rendez-vous sur le site smadja-avocat.com.

Mais quelle est la stratégie de ce cador du barreau ?

Elle le revendique un peu partout sur tous les sites internet qui parlent d'elle, dans les médias qui adorent faire des reportages sur son mode de vie et son environnement professionnel. Elle fait tout en premier lieu pour éviter aux parties adverses de s'affronter jusqu'au tribunal et éviter par la même occasion cette dure position de devoir laisser un juge trancher le cas de l'affaire et de designer la partie gagnante. Et c'est quelque chose qui fonctionne assez bien puisque cela évite de trop nombreuses et couteuses consultations au cabinet. Cette force, elle l'a toujours puisé en elle depuis son plus jeune âge. À une époque où elle était encore toute petite, à peine âgée de 5 ans, et où elle était déterminée chaque jour à défendre ses petits camarades de classe, lorsqu'ils rentraient en conflit entre eux où même parfois, avec une assurance qui intriguait parfois les adultes, lorsqu'ils étaient réprimandés par les professeurs, illégitimement ou injustement selon elle ! Il y a de fortes chances que certains professeurs qui ont connu Valérie toute petite, ont certainement aidé à la réorienter vers ce qu'elle savait le mieux faire par passion, défendre et plaider les causes.

Et tout à coup...la révélation

Elle avouera à certains journalistes, que c'est uniquement à l'âge de 13-14 ans, lorsqu'elle était toujours sollicitée dans sa classe pour devenir délégués des élèves, qu'elle a réalisé qu'elle voulait étudier en droit pour continuer à plaider et défendre la cause de ses compatriotes ! Et comme elle était plus que performante dans ce rôle de représentant de ses camarades, que ce soit pour les défendre ou pour plaider en leurs faveurs face aux conseils de classe, il y a fort à parier que les profs l'ont vraiment poussé à continuer dans cette voie, afin de suivre d'entamer une carrière juridique dans laquelle elle était promise à de grandes choses. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur son parcours ou ses tarifs, visitez son site internet !